7 actions pour développer votre entreprise à l’international

Communiquer sur Internet, c’est aussi s’adresser à vos clients à l’étranger, qui parlent une autre langue… Bien penser son marketing international est d’autant plus important lorsque votre société décide de conquérir des marchés étrangers en s’y implantant physiquement.

 Alors, aujourd’hui, embarquons pour un tour d’horizon de 7 actions-clés pour développer votre entreprise à l’international.

Pourquoi développer son entreprise à l’international ?

Sepateur MotiWeb Reflet dans l'Eau v3
drapeaux monde

Développer sa société dans un ou plusieurs autres pays permet de :

Démultiplier la taille de son marché

Viser l’international permet de conquérir de nouveaux marchés. Cela peut être intéressant lorsque le marché sur lequel votre entreprise est implantée sature ou se réduit, par exemple, et que le jeu concurrentiel fait fondre les prix des prestations par effet d’offre et de demande.

 🥇 Selon le baromètre annuel d’Opinionway pour CCI International, les sociétés présentes à l’échelle internationale sont plus performantes que les entreprises qui restent sectorisées sur le marché français.

 L’idée non cachée d’une telle opération est bien évidemment de faire croître son chiffre d’affaires. Et certains pays s’annoncent parfois plus attractifs que d’autres pour cela. L’Allemagne, par exemple, peut séduire par son nombre d’habitants plus élevé que la France, mais aussi par son PIB supérieur.

 Les BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine) peuvent être attractifs de par leur plein développement.

Moins dépendre d’un seul marché

On tient généralement mieux sur deux jambes que sur une seule.

 Se placer sur un unique marché, c’est prendre le risque du déséquilibre. En effet, l’environnement social, politique, économique et législatif d’un pays peut fluctuer et mettre à mal votre secteur, vos produits ou la raison d’être même de votre entreprise.

 Des lois peuvent être votées en défaveur de votre activité, des mentalités régionales peuvent changer, un contexte économique peut briser le pouvoir d’achat des ménages sur votre zone géographique d’action…

 Pour ne pas mettre tous les œufs dans le même panier, il peut ainsi être judicieux de développer des filiales dans d’autres pays.

Développer votre offre grâce à la confrontation avec de nouveaux marchés

🛸 Se confronter à de nouveaux marchés, cultures et idées peut faire peur… mais cela réserve aussi de bien belles surprises liées à l’apprentissage.

 « Quiconque cesse d’apprendre est vieux, qu’il ait vingt

ans ou quatre-vingts. Quiconque continue à apprendre reste jeune. »

Henry Ford

 Faire face aux contraintes de nouveaux marchés favorise la créativité, elle-même poussée par le besoin de s’adapter. De nouveaux produits peuvent ainsi naître de ce « déséquilibre volontaire », et même servir à agrémenter le marché sur votre pays d’origine. 

Les 7 actions-clés pour développer son entreprise à l’international

Sepateur MotiWeb Reflet dans l'Eau v3

🏁 Prêt pour agir ? 🏁

 Découvrez sans plus attendre une sélection de 7 actions qui vous permettront de développer votre entreprise à l’international. C’est parti !

Étudiez le marché cible et ses spécificités

« On tombe dessus, c’est l’jeu ma pauv’ Lucette ! »

 Pour définir le/les pays à conquérir, mieux vaut ne pas faire comme le couple de cette publicité phare qui fait tourner la mappemonde et décide de partir voyager où le doigt se pose.

 Vous devrez la jouer un peu plus stratégique.

 ❓ Tout d’abord, réalisez un audit de votre entreprise en vous posant les bonnes questions. Quels sont vos forces, vos faiblesses, vos produits, etc. ? Quelles sont aussi vos opportunités et vos menaces ? Bénéficiez-vous déjà d’un réseau international, par exemple ? Votre marque est-elle déjà connue à l’étranger ? Votre pays d’origine ajoute-t-il une valeur ajoutée à votre image de marque ou à votre produit (la France et le luxe, par exemple) ? Etc.

 📜 Ensuite, dressez une première liste des pays qui vous semblent pertinents, et définissez les avantages et les inconvénients de chacun d’entre eux. Posez-vous des questions en petits groupes de travail et commencez par évoquer les facteurs macro-environnementaux PESTEL (politique, économique, social, technologique, écologique et légal).

 Le marché dans tel ou tel pays présente-t-il un réel potentiel ? Les facteurs politico-socio-économiques sont-ils au vert ? La législation du pays et les accords mondiaux ne constituent-ils pas un frein à votre développement dans cet État ? Quelles sont les langues parlées du pays ? Quelle est la situation géopolitique concernant ce pays ? Etc.

 💡 Pensez aussi à réaliser une analyse micro-environnementale. Vos partenaires, fournisseurs et intermédiaires commerciaux vous suivront-ils dans votre développement international ? Y a-t-il déjà une concurrence implantée ? Si oui, quelle est son importance ? Est-ce une concurrence directe ou indirecte ? Etc.

 Oui, mais qu’est-ce que ma société peut faire pour échapper aux contraintes liées à cette concurrence ?

Adaptez votre offre et positionnement si besoin

« Ce qui fait l’homme, c’est sa grande faculté d’adaptation. »

Socrate

 Vous pourrez difficilement répondre par la positive à l’ensemble des questions de votre audit interne et externe. Mais pour faire face à certaines contraintes, l’adaptation se présentera comme une réelle force dans votre établissement sur de nouveaux marchés géographiques.

 L’adaptation de votre offre (produit ou service) permettra par exemple d’esquiver une concurrence trop directe. Si vous vendez des goodies en B2B et que le marché du pays dans lequel vous souhaitez vous implanter est quelque peu saturé, vous pouvez toujours vous spécialiser et miser sur des produits de niches (les goodies technologiques, les goodies écologiques, etc.), par exemple.

 Vous pouvez également adapter votre positionnement. Cette notion marketing correspond à la position qu’occupe un produit ou une marque dans l’esprit du consommateur en comparaison à la concurrence et selon son prix, son image, ses caractéristiques, etc.

 De par le parcours professionnel du fondateur de Motiweb, les langues, la traduction et la vision internationale ont par exemple toujours été dans notre ADN. L’ouverture sur le monde fait partie intégrante de notre positionnement.

 Mais comment adapter le positionnement de mon entreprise à l’international ?

Planifiez votre marketing de contenus par zone

Pour maîtriser à la perfection votre positionnement, gardez en tête que les stratégies de marketing digital doivent différer selon les nations visées. En effet, la cible n’a pas forcément les mêmes usages que dans votre pays d’origine.

 🇰🇷

 En Corée, par exemple, la population se veut hyperconnectée. Le contenu digital est donc très important.

 📱 Les premiers abonnements à la 5G ont récemment été activés par les grands opérateurs de téléphonie mobile du pays asiatique, ce qui rend possible la diffusion de contenus audiovisuels plus lourds en données, par exemple.

 Vous devez aussi penser à la galaxie d’outils numériques que les Sud-Coréens utilisent. Vous serez par exemple tenus de diffuser du contenu sur Cyworld, un grand réseau social coréen.

 Les Coréens ont également une utilisation participative d’internet. Dans votre stratégie webmarketing, pensez à intégrer des modules pour les avis clients, laissez des espaces de commentaires sous vos produits, etc.

 🇩🇪

 Autre exemple plus proche de l’Hexagone : l’Allemagne, qui priorise l’expertise.

 L’Allemagne est à la 12ème place des pays européens de l’indice Digital Economy and Society Index (DESI) 2019. Si elle se situe dans la moitié la plus digitalisée du classement, elle reste assez peu avancée. Les internautes allemands n’utilisent par exemple pas beaucoup les réseaux sociaux en contexte professionnel.

 Les Allemands apprécient les contenus nets et concis. La clarté doit être au rendez-vous et les fioritures écartées. L’information pragmatique doit être mise en avant avec des chiffres, des études officielles, des avis d’experts, etc.

 Enfin, gare à la simple traduction « Google Translate », car les Allemands ne pardonnent pas les erreurs de syntaxe.

 🌍 Si vous étendez votre entreprise sur de vastes secteurs géographiques, il vous sera peut-être plus aisé, pour débuter, d’établir les bases de votre content marketing par zone. Vous pouvez par exemple segmenter votre marché avec d’un côté les pays latins Italie/Espagne/France, et de l’autre les pays anglo-saxons UK/US/Canada.

 Cependant, vous devrez faire attention à chaque spécificité régionale, même au sein d’une segmentation par regroupement de pays.

Traduisez efficacement les contenus existants qui doivent l’être

Faites traduire votre site par un traducteur professionnel. Au-delà de la qualité du rendu, le professionnel de la traduction prendra en considération le vocabulaire et les subtilités culturelles de chaque pays, et ce, même si le langage fait partie de la même famille linguistique. Pour le SEO, dont nous parlerons plus bas, un site québécois n’utilisera pas forcément les mêmes mots-clefs et expressions-clefs qu’un site Français ou Suisse par exemple.

 « Il mouille à boire debout » Expression québécoise

=

« Il pleut des cordes » Expression française

 La traduction concerne aussi :

          les emails types, qui vous permettent de gagner du temps pour vos échanges internationaux,

          les conditions générales de ventes (CGV) qui peuvent être obligatoires, comme c’est le cas en France dans le cadre de relations B2C,

          les applications mobiles,

          les campagnes de publicité digitale (Google Ads, Social Ads, Marketplaces, etc.)

          vos documents print (kakémonos, flyers, affiches),

          vos supports audiovisuels (sous-titrage notamment),

          etc.

 L’ensemble du nouveau site doit être traduit, mais il n’est pas toujours utile de reprendre tous les éléments du site originel. En effet, certains documents ou contenus n’ont peut-être pas de grand intérêt à être repris et traduits : pages d’anciennes offres promotionnelles, billet de blog désuet, pages concernant des événements locaux organisés par votre entreprise française…

 💡 Pensez à faire traduire votre nouveau site jusque dans les moindres recoins. Les images doivent être par exemple renommées ainsi que leur attribut Alt, servant à la « lecture » des personnes malvoyantes… mais aussi au référencement.

🛠️ Si vous n’avez pas les moyens de vous offrir les services ROIstes d’un traducteur pour vos contenus, vous pouvez miser sur Google Translate ou sur des plug-ins WordPress comme Qtranslate X, Polylang, WPML, Weglot ou bien Transposh. Mais dès que vous pouvez débloquer des fonds, pensez à faire réviser la traduction par un professionnel.

 Très bien, mais qu’en est-il des nouveaux contenus ?

Mettez en place un système de traduction en continu de vos nouveaux contenus

 🥁 La fréquence de traduction idéale est celle que vous pouvez suivre en permanence avec les moyens à votre disposition.

 La régularité dans la traduction des contenus est importante pour de multiples raisons :

  •  Côté organisation du travail, elle permet au traducteur de bien s’organiser et de disposer de suffisamment de temps pour traduire avec efficacité et professionnalisme les nouveaux contenus.
  • Elle permet de suivre le rythme de rédaction des billets de blog originaux, qui doivent eux aussi être rédigés avec régularité, notamment pour être au plus proche de l’actualité.
  • Elle est également une des clés de réussite de vos campagnes Social Media. Le contenu traduit qui y est diffusé sous forme de publications (posts) doit suivre un planning fixe et rigoureux, car…

o   vos publications peuvent être attendues comme un rendez-vous par vos fans et followers. Vous cultivez donc intelligemment l’attente, sans faux plan. À l’inverse, diffuser les contenus traduits de manière aléatoire risque de vous faire manquer les rendez-vous… et perdre des abonnés parce que les fans n’aiment pas qu’on leur pose des lapins.

o   cela soigne l’image de marque de votre entreprise. Respecter des heures précises de publications dévoile un certain professionnalisme, une rigueur et un respect envers votre communauté.

o   bon nombre de réseaux sociaux évaluent la régularité de vos posts…

 Le contenu, c’est bien beau, mais encore faut-il qu’il soit optimisé pour le référencement naturel à l’international !

Travaillez le SEO international de votre site

Pour viser l’international, vous devez obligatoirement créer ou refondre votre site internet. Pour lui faire profiter d’un bon référencement, sa structure et ses composants on-page et off-page doivent en effet être revus.

Concernant la structure, plusieurs options s’offrent à vous :

  • la création d’un site avec des URL pour chaque langue et/ou pays ciblés
  • l’ajout sur le site d’origine de pages traduites
  • la création d’un véritable site multilingue.

Vous devrez en tous les cas prendre en compte les éléments suivants.

 ✅ À faire :

          Établissez une stratégie localisée de contenu SEO. Pour ce faire, dressez une liste de mots-clés avec un audit. Ce listing vous permettra par la suite de générer des thématiques qui serviront véritablement votre référencement naturel. Pensez aussi à réaliser une veille concurrentielle pour relever ce qui fonctionne le mieux chez vos concurrents les mieux positionnés dans les pages de résultats.

🛠️ Des outils comme SEMRush, Search Metrics ou bien Google Trends peuvent également vous aider dans votre campagne de SEO sémantique internationale.

          Développez un netlinking géolocalisé. Les moteurs de recherche cherchent aujourd’hui à replacer les sites internet dans leur zone géographique d’action. Si vous possédez un site e-commerce breton et que vous souhaitez viser le marché Anglais, recherchez des liens retours provenant de l’Angleterre. Cependant, si votre commerce physique est implanté dans le pays des chapeaux ronds et que vous avez traduit votre site en Anglais pour vous adresser aux touristes anglophones, mieux vaut alors miser sur des backlinks bretons.

🚫 À ne pas faire :

          Mélanger plusieurs langues au sein de la même page. Le SEO, tout comme l’utilisateur qui naviguera sur votre site, en sera fortement troublé.

          Créer des liens entre les pages de vos différents sites traduits. Cette « stratégie » de netlinking risque de créer une confusion pour les moteurs de recherches (lire l’explication sur le netlinking géolocalisé plus haut)

          Employer une balise canonical identique pour l’ensemble des traductions de la Home Page. Cette balise HTML a pour objectif d’informer Google sur l’URL qu’il doit prendre en compte.

Et comment vais-je converser avec mes prospects par la suite ?

Montez une équipe multilingue pour interagir

Pour répondre aux requêtes de vos clients, mais aussi pour les solliciter dans le cadre et créer de l’engouement autour de votre marque et de vos produits, pensez à constituer une équipe multilingue.

Au-delà des traducteurs et des rédacteurs étrangers ou multilingues, votre équipe de choc doit compter sur les compétences d’un ou de plusieurs professionnels qui seront au front de votre communication. Ces personnes doivent répondre instantanément ou presque à vos prospects, nous avons nommé :

  • les Community Managers, maître des réseaux sociaux. Il est primordial d’engager des professionnels bilingues ou natifs pour chaque pays visé. Ils pourront communiquer aisément avec votre communauté locale, et comprendre chaque nuance, expression et référence culturelle pour mieux y répondre. La maîtrise de la langue et de ses richesses peut également lui permettre de peser ses mots et réagir rapidement lors d’une potentielle gestion de crise.
  • les Techniciens Support Clients, qui maîtrisent à la perfection l’oral. Pour le service technique ou le service commercial, il vous faut si possible des natifs, ou des personnes qui maîtrisent l’idiome et qui présentent un faible accent. Là aussi, ces professionnels doivent aussi connaître a minima la culture du pays. Elles peuvent également travailler en France et envoyer ou recevoir des appels vers et depuis l’étranger grâce à des technologies comme celle d’Aircall, Skype, etc.

Les autres corps de métiers constituant vos équipes doivent eux aussi, si possible, parler l’anglais (langue aujourd’hui universelle) afin de favoriser la communication interne et le bon déploiement de votre culture d’entreprise.

Vous y êtes !

Bravo, vous avez tout lu ? Vous êtes alors parés à internationaliser votre entreprise. Pensez à copier/coller le résumé ci-dessous sur un document personnel. Il pourra vous servir de… piqûre de rappel.

💉 Se développer à l’international peut faire croître le chiffre d’affaires de votre société, lui procurer un peu plus de stabilité, et développer son offre. Pour ce faire, il est nécessaire de suivre 7 actions-clés. Récapitulons : étude du marché cible, adaptation de l’offre et du positionnement, planification du marketing de contenu par zones, traduction des contenus existants, traduction régulière des nouveaux contenus, mise en place d’un bon référencement naturel international et constituer une équipe bilingue pour interagir.

🙋‍♂️ Vous avez une question ? Posez-la dans les commentaires, nous vous répondons au plus vite.

👍 Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux favoris !

Suivez-nous !

Des nouvelles régulières sur notre agence et le web.

Écrivez-nous !

 Pour chaque internaute il existe sa solution Web !

Related Posts

Leave a Comment!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *