Interview : Mathieu Berréhar, fondateur de Bamboo Triboo

L’équipe de MotiWeb est ravie d’accueillir Mathieu Berréhar, le fondateur du site e-commerce Bamboo Triboo, qui propose des objets fabriqués tout ou partie à partir de bambou.

Motiweb : Bonjour Mathieu et bienvenue sur blog de Motiweb ! Vous êtes le fondateur et gérant du site e-commerce Bamboo Triboo qui commercialise des objets en bambou. Dites-nous en plus sur qui vous êtes, quel est votre parcours pour arriver jusqu'à ce projet ?

Mathieu Berréhar : Bonjour Mathieu, merci à vous de votre intérêt pour Bamboo Triboo. J’ai décidé de créer Bamboo Triboo afin de m’engager concrètement pour l’écologie en proposant une solution accessible à tous. Un ami écolo très engagé m’a parlé du bambou comme solution écologique il y a une dizaine d’années, et depuis je n’ai cessé de me renseigner à son sujet et j’ai découvert que le bambou peut être une véritable solution écologique pour répondre aux besoins de consommation de la population mondiale.

J’ai travaillé pendant plus de 10 ans en commerce international, dans des secteurs d’activité très variés, pour des producteurs de produits éthiques, mais j’ai pu constater de mes yeux les dysfonctionnements de l’économie mondiale. Par souci de rentabilité, nous sommes amenés à faire des choix totalement irrationnels d’un point de vue écologique. Par exemple, certaines denrées alimentaires ont traversé plusieurs fois la planète avant d’arriver dans notre assiette. Et dans toutes les entreprises où j’ai pu travailler, j’ai constaté que l’objectif était toujours d’accroître la rentabilité, au détriment du bien être des employés et au détriment de la qualité des produits. (Mieux vaut un produit pas cher de moins bonne qualité qui se vend qu’un produit plus cher, qui durera plus longtemps, avec des matériaux plus propres, mais qui se vend moins)  

D’un point de vue personnel, comme tout le monde, je constate chaque jour l’étendue des dégâts de notre mode de vie et les conséquences écologiques désastreuses de notre société de consommation. Petit à petit, j’ai donc aussi pris conscience des dysfonctionnements de notre société et j’ai donc voulu participer activement à la promotion de la prise de conscience collective de la nécessité de changer nos modes de vies. J’ai donc eu à cœur de proposer ce que je considère être une solution : le bambou.

Bamboo triboo

Motiweb : Pourquoi avoir choisi de se spécialiser dans le bambou ?

Mathieu Berréhar : Des problèmes écologiques, il y en a beaucoup. Mais heureusement, des solutions, il y en a aussi beaucoup. Le bambou est l’une des solutions pour répondre aux problèmes de pollution plastique et de déforestation.

Le bambou pousse très vite et c’est là son principal avantage. Il produit rapidement de la matière, il se régénère sans être replanté, il ne nécessite pas beaucoup d’eau, il ne nécessite pas de fertilisants ni de produits chimiques pour sa culture. Il aide les sols pauvres à se régénérer, il produit 30% d’oxygène de plus que les arbres feuillus et absorbe ainsi 30% de plus de CO2. Bref, le bambou offre de très nombreux avantages que l’on ne peut nier.

En parallèle, j’ai aussi découvert que le bambou pouvait être utilisé pour une multitude d’applications : construction, mobilier, textile, décoration, vaisselle, couches…et qu’il existe déjà sur le marché un grand nombre de marques, toutes engagées pour l’écologie, et chacune spécialisée sur un type de produit. J’ai donc naturellement eu l’envie de promotionner ces marques et faciliter l’accès aux particuliers à toute cette gamme de produits en bambou.

D’un point de vue personnel, je suis marié à une Equatorienne qui est venue étudier en Europe et durant nos voyages en Equateur, nous avons visité différents intervenants de la chaîne du bambou, des cultivateurs, en passant par les transformateurs et les fédérations, jusqu’aux ingénieurs de construction. J’ai ainsi développé un lien affectif fort avec ce matériau. 

Motiweb : Comment choisissez-vous les produits que vous proposez, où sont-ils produits ?

Mathieu Berréhar : Le premier critère de sélection d’un produit est qu’il contient au moins une partie en bambou. Ensuite, pour sélectionner les fournisseurs, nous avons étudié attentivement les labels qualités officiels et reconnus détenus par la marque. Nous avons ainsi pu vérifier leur engagement pour la planète et pour le respect des hommes. Enfin, nous avons porté notre attention sur la complémentarité de la gamme et sur la beauté, la qualité et le design des produits.

La majeure partie des produits est fabriquée en Asie du Sud Est et principalement en Chine. En effet, le bambou est originaire et natif de cette région du monde. Les chinois l’utilisent depuis la nuit des temps (le premier crayon était en bambou, le premier papier également…) et pour tout type d’application.

Il y a notamment un proverbe Chinois disant « du berceau au tombeau, nous vivons avec le bambou’’. Le bambou pousse naturellement dans d’autres parties du monde, comme l’Amérique du sud et l’Afrique mais il n’existe pas encore une industrie de transformation pour proposer des produits finis modernes et à qualité constante tels que le propose les chinois.

Motiweb : C’est loin la Chine… N’y-a-t-il pas des filières qui se développent en Europe ?

Mathieu Berréhar : Il n’y a pas un secteur aujourd’hui, qui ne soit concerné par la production faite en Chine, c’est un fait du monde actuel et le bambou n’y échappe pas. Face à cette problématique, des solutions verront le jour dans les prochaines décennies et notamment si la consommation de bambou se développe.

Il y a notamment un projet d’implantation de bambouseraies géantes en Europe du Sud pour répondre à la consommation Européenne (BambooLogic). Concernant le transport en paquebot depuis la Chine vers l’Europe, de nombreux projets sont à l’étude pour remplacer l’énergie fossile nécessaire au transport par de l’énergie éolienne. De plus, le plus fort impact écologique d’un produit est bien sûr sa production, de ce fait choisir un produit en bambou certifié FSC est le meilleur moyen de réduire son empreinte carbone. Nous n’avons pas de solution à ce jour pour répondre à toutes les problématiques en même temps (production, logistique), il faut donc prioriser.

Motiweb : Est-ce que vous participez à l’élaboration des produits que vous proposez ?

Mathieu Berréhar : Bamboo Triboo ne participe pas directement à l’élaboration des produits. Nous nous appuyons sur un réseau de marques, chacune spécialiste sur sa gamme de produits, chacune ayant sélectionné les meilleurs partenaires de productions apportant les garanties nécessaires. Bamboo Triboo est simplement revendeur des meilleures marques de produits en bambou et se veut facilitateur d’accès à ces produits, via un site internet disponible 24h/24, 7J/7, depuis n’importe où où il y a une connexion internet.

Mathieu Berréhar

Mathieu Berréhar – Fondateur de Bamboo Triboo

Motiweb : Le bambou a le vente en poupe en ce moment, et c'est vrai qu'il a un avantage indéniable pour réduire notre consommation de déchets plastiques, mais c'est un matériau qui vient de loin. On parle de bilan carbone, de recyclage, cela fait beaucoup d'informations souvent difficiles à synthétiser pour les consommateurs pour faire les bons choix de consommation à moindre impact sur la planète. Quels sont les avantages et inconvénients des produits fait à partir de bambou, vis à vis de l'impact sur la planète ?

Mathieu Berréhar : Le bambou est une solution pour faire mieux. Bamboo Triboo n’a pas la prétention de révolutionner à lui seul le système mondial ni de proposer une solution parfaite. Nous vivons et nous consommons. Quoi que nous fassions, nous utilisons des ressources naturelles. L’idée est de limiter au maximum notre impact sur la planète. Bamboo Triboo veut contribuer à une prise de conscience collective et proposer une amélioration. En remplaçant les produits en plastique et en bois par des produits en bambou, nous garantissons la mise en place d’une transition verte.

Plus de bambou, c’est moins de plastique et donc moins de pollution, moins de déchets et moins de dépendance au pétrole. Plus de bambou, c’est moins d’arbres coupés pour répondre à nos besoins en bois, c’est moins de CO2 dans l’atmosphère et plus d’oxygène. C’est là tout l’avantage du bambou et c’est aussi simple que ça.

Après on peut se poser beaucoup de questions et trouver des failles mais je ne trouve pas cela juste. Si vous êtes écologistes et que vous avez de l’énergie à consacrer pour la préservation de la vie, il vaut mieux s’atteler à s’attaquer par exemple aux groupes pétroliers qui saccagent des espaces naturels pour extraire du pétrole plutôt qu’au secteur du bambou qui essaie de croître et qui défend des valeurs écologiques !

Motiweb : Difficile pour le consommateur de faire la part des choses...

Mathieu Berréhar : Il est vrai qu’aujourd’hui nous sommes noyés sous une montagne d’informations et qu’il n’y a pas de secteurs qui ne soit touché par des scandales. Il est donc parfois difficile de garder les idées claires sur les objectifs prioritaires et sur les bonnes solutions qui y répondent.

Le débat sur la provenance des matériaux utilisés pour la confection d’objet ne doit pas se poser uniquement sur les produits en bambou mais sur TOUS les produits qui nous entourent. Et si tous les produits sont fabriqués à partir de matériaux qui viennent de loin, alors, le bambou est bien une amélioration. La question de la provenance est très importante pour l’alimentation. Elle l’est un peu moins pour les objets qui ont une durée de vie plus longue et qui nécessitent une transformation. 

De même pour la fabrication, si tous les produits qui nous entourent sont fabriqués très loin, la question du lieu de fabrication des produits doit se poser sur TOUS les produits et le bambou est bien une amélioration. Bamboo Triboo n’a pas la solution à ce problème de provenance. C’est toute l’économie mondiale qu’il faut revoir.

Aujourd’hui, c’est un fait, nous ne produisons ‘’presque plus rien’’ en France. Ce que nous produisons encore est généralement du luxe ou de l’artisanal en petite série et coûte très chère et n’est donc pas accessible à tous. Et même ce qui est revendiqué « fabriqué en France’’ ne concerne peut-être qu’une toute petite partie du produit et les matériaux viennent eux aussi de très loin. L’image du « fabriqué en France’’ est à la mode mais cela ne correspond pas à une réalité productive. Nous n’avons plus de force de production importante en France donc ce que nous produisons se fait en petite quantité et coûte très cher.

Il faut bien entendu prendre en compte tous les aspects de la conception d’un produit mais ensuite, il faut faire un choix de priorité. Chez Bamboo Triboo, la priorité, c’est de combattre l’utilisation du plastique et lutter contre la déforestation. Et pour cela, nous proposons le bambou.

Motiweb : Puisque nous parlons de produits qui se veulent plus respectueux de la nature : d’un point de vue communication (web ou autre), avez-vous tenté d’améliorer votre impact en adoptant des pratiques moins énergivores, plus durables ? Chez Motiweb, le “marketing durable” est un sujet qui nous taraude ! Nous avons justement lancé un sondage à ce sujet il y a quelques mois.

Mathieu Berréhar : Lorsque l’on traite d’écologie, il est extrêmement difficile de ne pas faire face à des contradictions. Et pour cause, chaque action, quelle qu’elle soit, a un impact. De ce fait, la meilleure action écologique est de ne rien faire (de la même manière que le meilleur déchet est celui que l’on n’a pas produit).

Malheureusement, pour une Start Up, ne pas communiquer n’est pas une option car il est impératif pour survivre, de se faire connaître. Ainsi, il est nécessaire de choisir les actions les moins polluantes en conformité avec les valeurs défendues. Chez Bamboo Triboo, nous essayons de privilégier les actions de marketing digital qui ne nécessitent pas de papier (même si le digital a aussi son lourd bilan carbone, notamment pour le refroidissement des serveurs…). Lorsque nous imprimons, nous choisissons en priorité du papier recyclé ou sinon, au pire, du papier FSC. Nous sommes conscients de la pollution générée par les emails et nous essayons de limiter au maximum les envois d’emails marketing. Nous envisageons des campagnes d’affichage sur les vélos de centre ville et sur les voiles de plaisanciers… ce qui correspond parfaitement à nos valeurs.

D’une manière générale, nous souhaitons promouvoir la sobriété, la simplicité et le pragmatisme. Faire moins, mais mieux. Et pointer juste. Sur la partie technique et notamment la réduction du bilan carbone de l’internet, nous reposons nos attentes sur les spécialistes techniques qui peuvent intervenir à grande échelle sur des problématiques majeures (infrastructures, hardwares, serveurs…) Il y a des ouvrages complets à ce sujet comme « Green IT : les meilleurs pratiques pour une IT verte’’. De notre côté, sur ces sujets, nous pouvons limiter le poids de nos contenus, choisir des prestataires écologiques, comme pour l’électricité et utiliser les nouvelles technologies moins énergivores lorsqu’elles sont disponibles. Attention à ne pas sur-utiliser les produits/technologies moins énergivores car bien souvent, le gain écologique lié à la baisse de consommation du produit est dépassé par la hausse de la consommation globale….

Motiweb : Vous maîtrisez votre sujet, c’est très intéressant ! Merci d’avoir pris le temps de répondre à nos questions, et d’y avoir répondu sans langue de bois, et avec autant de clarté et d’enthousiasme ! On souhaite à Bamboo Triboo le succès qu’il mérite et un succès nécessaire pour réduire l’impact des consommateurs sur la planète.

Merci!! Nous essayons d’être le plus transparent possible et nous sommes convaincus que le bambou est une solution d’avenir pour répondre à nos besoins.

Suivez-nous !

Des nouvelles régulières sur notre agence et le web.

Écrivez-nous !

 Pour chaque internaute il existe sa solution Web !

Related Posts

Leave a Comment!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *